Valéry-Mehdi Jhelil est né le 24 octobre 1972. Il baigne dès sa petite enfance dans le milieu de l’art contemporain grâce à sa mère, artiste plasticienne, et à son père, audit auprès d’entreprises et attiré par l’avant-garde. Deuxième de leurs trois enfants, il exprime par le dessin des troubles cyclothymiques qui rythment encore sa vie.
Il dessine au pastel sur papier ou sur carton gris des personnages et des scènes réelles ou imaginaires : vikings aux longues tresses, couples aux profils anguleux, punks, fables et autres masques critiques de la comédie humaine, etc. Les œuvres de sa dernière période ont révélé un grand attrait pour les couchers de soleil, aussi poétiques que mélancoliques, observés par un personnage vu de dos. Les couleurs de sa palette restent souvent vives et lumineuses.
Valéry-Mehdi Jhelil a résidé à Betton. Il est décédé le 4 octobre 2010 à Morlaix, à la pointe de la Bretagne, à la maison manoriale de Ker Val, ancien manoir Kermadoret du XVe siècle, où il s’était établi. Son œuvre, lancée par Françoise Henrion et Olivier Bluttiaux, est présente dans la collection de l’art & marges musée à Bruxelles. Remarquée par Michel Thévoz, elle figure également dans la collection de l’Art Brut à Lausanne.

Publications

– Revue « Création Franche » N°29, Avril 2008.
– Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010.

Jhelil, Valéry-Mehdi (1972-2010)