Quand :
3 février 2017 – 2 avril 2017 Journée entière Europe/Paris Fuseau horaire
2017-02-03T00:00:00+01:00
2017-04-03T00:00:00+02:00
Où :
Musée de la Création Franche
58 Avenue Maréchal de Lattre de Tassigny
33130 Bègles
France
Exposition personnelle Andrew Rizgalla @ Musée de la Création Franche | Bègles | Nouvelle-Aquitaine | France

Andrew Rizgalla est né en 1975 à Melbourne (Australie), où il vit toujours aujourd’hui.
Adolescent, il séjourne régulièrement chez ses grands-parents, propriétaires d’une ferme dans les environs de Melbourne avec basse-cour, vaches, chevaux et d’immenses jardins ornés d’une multitude de plantes et de fleurs. Andrew adorait ces visites à la ferme. Il s’amusait longuement dans une cabane aménagée par son grand-père dans le grenier de la ferme centenaire, dont il décore les murs de ses premiers dessins naïfs.
Ses grands-parents ont ensuite déménagé dans une exploitation bovine sur l’île Victoria’s Phillip où Andrew apprend à surfer et pousse encore plus loin son observation de la nature.
Il passe ensuite de nombreuses vacances d’été dans la maison secondaire de ses parents dans le Queensland, sur la côte du Soleil. Entouré par des frangipaniers exotiques et des hibiscus, il observe des heures durant les plages de surf sculptées par les vagues de l’océan.
Andrew a aussi eu la chance de voyager dans toute l’Australie, aux Etats-Unis, de se balader et de surfer les célèbres vagues de Waikiki à Hawaï ou encore  d’apprécier l’architecture et les collections du musée Guggenheim à New York.
A 17 ans, il part découvrir l’Afrique et traverse le Botswana, le Zimbabwe et la Zambie en safari sauvage. L’art traditionnel captive Andrew, qui admire aussi les arbres Jacaranda et les animaux de la savane. Il est fasciné par la sculpture sur pierre, les masques en bois, les paniers tissés, les lances et l’art des batiks que l’on trouve sur les marchés traditionnels africains. Il est même allé jusqu’à échanger ses chaussettes de foot préférées pour un de ces objets dans un marché de
Zambie. Ces différentes expériences vont nourrir sa création et semblent à l’origine de son goût pour la couleur, le dessin au trait et les cernes noirs.
Il suivra une formation à l’Institut royal de Technologie de Melbourne mais choisira finalement de se consacrer à la création.
Andrew Rizgalla a présenté son travail dans le cadre de plusieurs expositions collectives à Melbourne, et pour la première fois en Europe en 2006.

Exposition personnelle Andrew Rizgalla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *