1957, Boussu (Belgique)

Élevé dès l’âge de cinq par ses tantes, en Italie puis en Belgique, Remigio Rosani intègre l’institution Le Roseau Vert, à Marchipont (Belgique) au décès de sa mère en 1975. Il participe d’abord à l’atelier jardinage, pratique l’équitation et ne se met au dessin qu’à la quarantaine au sein de l’atelier art plastique.

Ses thèmes de prédilections sont le corps, l’amour, l’amitié, l’affection en ouvrant une large place à la sexualité. Ses dessins aux couleurs vives, exécutés au pastel à l’huile, mettent en scène des personnages nus cernés de noir qui envahissent tout l’espace de la feuille. La nudité est, comme une évidence, sans inhibition.

Doux et discret, ouvert aux voyages et aux rencontres, Remigio Rosani met en images des scènes intimes et personnelles. Il célèbre ainsi une certaine joie de vivre tout en évoquant parfois les états d’âme plus sombres, ce dont témoignent les titres donnés à certains dessins comme : « Chagrin d’amour », « La folie », « Les méchantes ».

Remigio Rosani réside à Marchipont.

Exposition personnelle :

Publications

  • Catalogue « Visions et Créations dissidentes », Septembre 2012
Voir toutes les publications

Rosani, Remigio