August Walla est né le 22 juin 1936 à Klosterneuburg, en Autriche. Après la mort de son père, il connaît une relation fusionnelle avec sa mère. Incapable de s’adapter à l’école, il est admis dans un institut spécialisé. A l’âge de seize ans, il menace de se pendre et met le feu au grenier de sa maison. Il est interné de 1952 à 1957 pour schizophrénie. Dans les années soixante-dix, il est admis à l’hôpital psychiatrique de Gugging.
Les murs de sa chambre sont recouverts de figures mythiques et de symboles énigmatiques. Très tôt déjà, il collectait des objets dans les poubelles et sur les routes, les recouvrant ensuite d’inscriptions indéchiffrables. Il transforme également la forme des lettres pour leur donner un sens personnel et invente des mots. Il se représente parfois sous la forme d’Hitler et Staline.
Auguste Walla résidait à l’hôpital psychiatrique de Gugging, en Autriche. Il est décédé en 2001. Son œuvre est présente dans la Collection de l’Art Brut à Lausanne, de l’Aracine à Villeneuve-d’Ascq, au Museum Gugging et au Musée Charlotte Zander à Bönnigheim.

Publications

  • Catalogue « De l’Art Brut à la Création Franche Collection Philippe Eternod et Jean-David Mermod », Avril 1997
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010.
Voir toutes les publications

Walla, August (1936 – 2001)