Raymond Reynaud est né le 8 octobre 1920 à Salon-de-Provence, dans une famille de commerçants. À l’âge de quatorze ans, il devient apprenti peintre en bâtiment. De 1935 à 1939, il suit les cours du soir à l’Ecole des beaux-arts et obtient le premier prix de dessin anatomique. À l’âge de vingt-huit ans, il s’installe comme artisan-peintre à Sénas. En 1952, il fonde « Arts plastiques des Alpilles », un groupe de recherche qu’il anime jusqu’en 1958, date à laquelle il arrête de peindre. Son état de santé se détériorant, il renonce à son activité d’artisan-peintre en 1963.
Cinq ans plus tard, il reprend la peinture après avoir découvert le travail de naïfs yougoslaves et de Gaston Chaissac. Sa peinture aborde des grands thèmes : les péchés capitaux, le cirque, la fanfare… Puis, en 1978, il se lance dans la sculpture de totems avec des matériaux de récupération. En 1977, il ouvre un atelier de peinture, le « Quinconce vert » et enseigne à plusieurs centaines d’élèves en quatorze années d’existence. En 1990, l’atelier dissout, il crée alors le « Mouvement Singulier Raymond Reynaud », regroupant élèves et amis peintres. Il aime travailler par séries et a réalisé deux polyptiques monumentaux : un sur le thème de Jean de Florette de Marcel Pagnol, l’autre sur Don Quichotte de Cervantès.
Raymond Reynaud vivait à Sénas où il avait aménagé un petit musée rendant hommage aux amis créateurs avec lesquels il avait des affinités. Il est mort en juillet 2007. Son œuvre est présente dans de nombreuses collections parmi lesquelles la Fabuloserie à Dicy et la Collection Neuve Invention à Lausanne.

Publications

  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1990
  • Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994
  • Catalogue « Exposition d’enveloppes peintes ou diversement illustrées », Juillet 1994
  • Revue « Création Franche » N°11, Juin 1995 (épuisé)
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
Voir toutes les publications

Reynaud, Raymond (1920 – 2007)