Né en 1875 à San Juliàn, dans une famille rurale espagnole qui compte dix enfants, scolarisé tardivement à Riunogués, petit village perdu dans les bois, Jean Pous obtient son certificat d’étude à l’âge de douze ans puis entre en apprentissage dans une fabrique de bouchons. A l’âge de vingt ans, il s’associe avec deux de ses frères pour monter une fabrique au Boulou, le pays du liège.

Il ne s’est jamais intéressé à l’art et ne commence à créer qu’à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Un jour, de ses promenades au champ et à la rivière, il rapporte des pierres dont la couleur ou la forme l’inspirent. Avec des outils sommaires, il se met alors à graver ces pierres d’où surgissent des personnages, des têtes d’animaux, des fleurs, etc. Il grave ainsi quelque mille cinq cents pierres qu’il aime offrir à ses amis. Son état de santé ne lui permettant plus de continuer une telle création, il commence alors à dessiner au crayon de couleur ou au stylo à bille sur du papier ou du carton une série de mille cinq cents dessins.

Jean Pous est décédé au Boulou en 1973. Son œuvre est présente au sein de la Collection de l’Art Brut à Lausanne et de l’Aracine au LaM Lille Métropole.

Publications

  • Revue « Création Franche » N° 4, Novembre 1991
  • Catalogue « Donation Claude Massé », Mars 1999
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
  • Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015
Pous, Jean