Isaac Païles est né en 1895 à Kiev, en Ukraine, de parents orfèvres. Son grand-père étant graveur sur bois, il est tout naturellement amené à s’intéresser à la gravure mais aussi à la sculpture. Il entre aux Beaux-Arts en 1910. Puis, en 1913, avec l’aide de son père, il s’installe à Paris où il peut pratiquer la sculpture aux Beaux-Arts.
En 1914, il décide de rentrer en où il sera pris dans le tourbillon de la révolution. Comme il refuse obstinément de se battre, il déserte en monnayant sa place sur un bateau en partance pour Constantinople, en échange d’un anneau en or. En 1919, il s’improvise matelot et parvient à rallier la France. En 1920, il met de côté la sculpture pour se consacrer à la peinture et fréquente la Société des Artistes russes de Montparnasse. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il se réfugie dans les Pyrénées Orientales puis gagne l’Auvergne pour se trouver ensuite à Rochefort où il rejoint un groupe de Résistants. Pour échapper au travail obligatoire en Allemagne, il se cache pendant onze mois. Il ne retrouve son atelier à Montparnasse qu’après la Libération.
Isaac Païles est décédé en 1978 à Paris.

Publications

  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010.
Voir toutes les publications

Païles, Isaac