Fils d’une couturière et d’un émigré polonais, Stani Nitkowski est né le 29 mai 1949 à La Pouëze. Il a quatre frères et sœurs dont deux mourront en bas âge. Affecté d’une maladie évolutive, il entreprend des études par correspondance. En 1968, il s’installe à Paris où il est employé de banque. Il rentre dans sa région natale peu après où il travaillera au Crédit Agricole puis deviendra clerc de notaire et employé d’Emmaüs. Sa maladie évoluant, il retourne chez ses parents à l’âge de vingt-deux ans.
En 1973, il commence à peindre et fréquente un centre d’accueil communautaire. Marié en 1974 et père d’un enfant, il fait construire une maison à Saint-Georges-sur-Loire où il s’installe dès 1976. Sa rencontre avec Robert Tatin sera un évènement majeur et il abandonne « l’abstraction gestuelle » pour une œuvre plus figurative. Il expose pour la première fois à la Frênouse en 1980 puis à la Galerie l’Oeil de Bœuf à Paris, en 1982. Ensuite il travaillera avec la galerie Vanuxem. Ses peintures, douloureuses, se caractérisent par un expressionnisme visionnaire et les portraits semblent des apparitions effrayantes. Cet écorché vif dessine aussi à la plume et à l’encre de Chine sur le papier qu’il griffe et éclabousse. Stani Nitkowski participe également à diverses éditions d’ouvrages avec Hervé Aussant, Jacques Karamanoukian et le Docteur Pierre Dukan. En 1993, son œuvre a fait l’objet d’une importante rétrospective au Musée du Pilori à Niort. Il a également présenté, à l’occasion d’une manifestation sur Antonin Artaud qui eut lieu à Montréal, une œuvre intitulée « Artaud à la couronne d’épines ».
Stani Nitkowski vivait à Angers au cours des dernières années de sa vie. Il est mort peu après le décès de son fils, en avril 2001.

Publications

– Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1991.
– Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994.
– Catalogue « Exposition d’enveloppes peintes ou diversement illustrées », Juillet 1994.
– Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010.

Nitkowski, Stani