Fils illégitime d’un ouvrier agricole et d’une domestique, Jakob Morf est né le 21 janvier 1922 à Nürensdorf et ne connut jamais sa mère. Son père se marie, alors qu’il a trois ans et, se trouvant dans l’impossibilité de s’occuper de lui, le confie à des parents. Il suit une scolarité limitée et, à seize ans, il est envoyé chez un fermier pour être ouvrier agricole. A vingt ans, il fait son service militaire mais est renvoyé chez lui à cause de difficultés de compréhension. En 1980, après un accident du travail, il s’installe à la maison de retraite de Rafz. Il continue à travailler à la ferme de l’hospice, mais, libéré des pressions quotidiennes, il commence à dessiner de manière obsessionnelle en 1987.
Jakob Morf dessine toutes les nuits en utilisant des blocs de papier quadrillé. Il remplit les pages de souvenirs, de rêves et d’observations quotidiennes. Il travaille ainsi jusqu’en 1992. En 1997, il réalise un nouveau bloc de cent pages qu’il conserve dans une boîte. La direction ne s’intéresse pas à sa création. C’est en 1999 qu’une nouvelle infirmière, Brigitte Neff, découvre la boîte et réussit à convaincre la direction de la maison de retraite d’exposer son travail en octobre 2000. Cela lui permet de vendre des dessins et d’exaucer son vœu le plus cher : un vol de deux heures au-dessus des Alpes, autour du Mont Cervin.
Au printemps 2002, Jakob Morf souffre de douleurs à l’estomac et meurt dans son sommeil le 17 mai 2002 à l’âge de quatre-vingts ans.

Publications

  • Catalogue « Visions et Créations Dissidentes », Septembre 2002
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
Voir toutes les publications

Morf, Jakob