Né en 1913 à Neuviller-lès-Badonviller dans les Vosges, Fernand Michel commence à travailler à l’âge de douze ans dans une usine de poterie landaise. A la mort de sa mère, il part vivre en Alsace chez une tante et devient relieur d’art. Amateur de poésie, il se lie à Jean Vodaine, Jean Dubuffet et Alphonse Chave ainsi qu’à de nombreux créateurs.
Vers 1962, il commence à sculpter le zinc après en avoir trouvé une plaque dans une décharge. A partir de cette période, il réalise de nombreux assemblages, le plus souvent de grandes dimensions, qu’il appelle des « zingueries » où se côtoient baigneuses plantureuses, Vénus callipyges, bonnes sœurs, péripatéticiennes et saintes nitouches. La matière corrodée et malmenée par les ans, utilisée telle quelle, donne à ses œuvres une certaine rudesse adoucie toutefois par des pièces plus ornementales.

Fernand Michel vivait à Montpellier. Il est décédé en 1999. Son œuvre est présente dans la collection de La Fabuloserie à Dicy.

Publications

  • Revue « Création Franche » N° 16, Novembre 1998
  • Catalogue « Donation Claude Massé », Mars 1999
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
  • Revue « Création Franche » N° 38, Juin 2013
  • Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015
Voir toutes les publications
Michel, Fernand (1913 – 1999)