Sam Mackey est né en 1897 à Saint Louis, aux Etats-Unis. Son père meurt alors qu’il est âgé de quatre ans. Avec ses frères et sœurs, il mène une vie modeste semée de tragédies.
C’est à l’âge de quatre-vingt-huit ans qu’il commence à dessiner des bonshommes sur des cahiers d’écolier et toutes sortes de papiers volants. Avec son petit-fils, Tyree Guyton, jeune peintre de Detroit, il participe en 1986 au « Heidelberg Project » pour la réhabilitation artistique d’un quartier sinistré. Ils peignent alors les maisons de couleurs baroques et les surchargent d’objets les plus hétéroclites. Découvert par Jacques Karamanoukian, ses dessins se trouvent dans la Collection de l’Art Brut à Lausanne. Totalement obsédé par sa création, Sam Mackey dessine, jour et nuit, des personnages frustres ou des visages dont le graphisme s’apparente à celui des graffiti, dans une totale liberté d’expression.
Sam Mackey meurt en 1992, à l’âge de quatre-vingt-quinze ans. Son œuvre est présente dans la Collection de l’Art Brut à Lausanne.

Publications

– Revue « Création Franche » N°03, Mai 1991.
– Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1992.
– Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994.
– Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010.

Mackey, Sam (1897 – 1992)