Louise Lavallée-Tournay (dite Loulou) est née le 1er mai 1925 à Monceau, dans une famille d’officiers supérieurs. Elle fait des études de garde-malade par vocation et soigne des cancéreux à domicile. En 1966 elle se marie avec le chef du personnel d’une librairie de Liège qui l’initie à la musique. Elle s’inscrit aux cours du soir pour pratiquer le modelage et se consacre exclusivement à la terre cuite. Elle fréquente ensuite l’Académie afin d’obtenir une formation, mais se montre réfractaire au travail imposé.
Elle recrée les personnages de son enfance sans rechercher une ressemblance réelle, mais en accentuant les traits caractéristiques des êtres qui sont ancrés dans sa mémoire. Ces figurines sont de petite taille ; seuls certains traits sont gravés dans la masse. C’est ainsi qu’elle insuffle vie à tout un peuple de villageois avec ses figures emblématiques : le curé, le maire, l’institutrice, les bigotes, le crétin, l’ivrogne, etc. Elle réalise également des dessins au feutre sur papier représentant des silhouettes qui semblent exécuter une sorte de chorégraphie rythmique.
Louise Lavallée-Tournay résidait à Liège, en Belgique. Elle est décédée le 25 janvier 2010. Son œuvre est présente dans la Collection de l’Art Brut à Lausanne et dans la collection de l’Aracine au LaM Lille Métropole.

Publications

  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1989
  • Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
Voir toutes les publications

Lavallée-Tournay, Louise (1925 – 2010)