Né en 1935 à Laval, Alain Lacoste devient professeur d’histoire après une scolarité dans des établissements catholiques, pratiquant solfège et dessin le dimanche, et de deux années de classes préparatoires littéraires. Il se marie et enseigne sans grande conviction à Béthune puis à Aurillac. Il demande sa mutation à l’Institut national de recherche pédagogique de Clermont-Ferrand mais rentre alors dans une lourde dépression, le menant en maison de repos pendant une année.

De 1970 à 1975, il est responsable de la revue « L’actualité des Arts plastiques » à l’Institut pédagogique de Paris. C’est à cette époque qu’il commence à peindre des nus d’après photographies et à réaliser de petits dessins dans une autre facture qui prendra finalement le dessus dans son œuvre. Sa rencontre avec Robert Tatin est déterminante dans son parcours pictural.

Aujourd’hui à la retraite, Alain Lacoste réside à Athée. Il réalise des sculptures à partir de bois de récupération ou de souches, peint sur toutes sortes de matériaux de rebut et dessine sur des photographies de magazine dont il détourne le sens. Il exploite l’imprévu, les taches, les supports hétéroclites dont son inventivité le pousse à s’emparer. Ses œuvres sont présentes à La Fabuloserie à Dicy et dans la Collection Neuve Invention à Lausanne.

Publications

  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1989
  • Revue « Création Franche » N° 4, Novembre 1991
  • Catalogue « Regards sur la collection », Mars 1994
  • Catalogue « Exposition d’enveloppes peintes ou diversement illustrées », Juillet 1994
  • Revue « Création Franche » N° 15, Janvier 1998
  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1998
  • Le Cas Lacoste, 2003
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
  • Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015
Voir toutes les publications

Lacoste, Alain