Né en Tunisie en 1938 à M’Saken, dans la banlieue de Sousse, Jaber El Mahjoub (dit Jaber), orphelin à l’âge de trois ans, est élevé par sa sœur. Il est tout d’abord berger, puis devient boulanger à Sousse. Il arrive en France en 1956 et exerce son métier de boulanger, notamment à Paris où il habite à partir de 1958. Il devient par la suite boxeur et se lie avec Cassius Clay, avant de s’improviser comédien-chanteur, exerçant parfois ses talents sur le parvis de Beaubourg. Enfin, il part aux Etats-Unis pour épouser une riche américaine rencontrée à Paris (dont il divorcera deux ans plus tard) et obtient le premier prix du Plainfield’s Annual Festival of Art de New York en 1971.
De 1976 à 1979, il séjourne au Canada, au Maroc, en Egypte et en Arabie Saoudite avant de retourner à Paris où il vit encore aujourd’hui, dans des conditions très modestes.
Qu’il s’agisse de gouaches, d’acryliques, de dessins, de peintures ou de sculptures en bandes plâtrées, son œuvre est richement colorée et les figures cernées de noir. Ses diverses réalisations ont aussi la particularité de comprendre des inscriptions hétéroclites faites de chiffres et de mots, souvent humoristiques.
Son œuvre est présente dans la collection de La Fabuloserie à Dicy et celle de l’Aracine au LaM Lille Métropole.

Publications

  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1991
  • Catalogue « Regards sur la collection », Mars 1994
  • Revue « Création Franche » N° 11, Juin 1995
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
  • Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015
Voir toutes les publications

El Mahajoub, Jaber