Willem van Genk est né en 1927 à Voorburg. Très jeune, il connaît des problèmes de santé et des défauts de concentration. Plus enclin à dessiner qu’à étudier, il est néanmoins intégré à l’école technique qu’il fréquente pendant deux ans avant d’être placé dans un atelier pour handicapés mentaux. À la suite de perquisitions de la Gestapo au domicile familial, il développe une fascination secrète pour le pouvoir qui va de pair avec son horreur du fascisme.
Il dessine des vues imposantes de villes aux architectures impressionnantes où l’homme paraît insignifiant. Grâce à l’aide de sa famille, il participe à des voyages en Europe de l’Est.
Son talent découvert, ses œuvres font l’objet d’une grande exposition au Musée de l’Art Brut à Lausanne en 1986. Malgré ce succès, Willem van Genk perd tout espoir d’une vie normale, abandonne la peinture, mais continue ses voyages, notamment dans les pays scandinaves où il trouve plus de quiétude.
Willem van Genk est décédé le 12 mai 2005. Son œuvre est présente dans de nombreuses collections parmi lesquelles : la Collection de l’Art Brut à Lausanne et celle du « LaM Lille Métropole ».

Publications

  • Revue « Création Franche » N°11, Juin 199
  • Revue « Création Franche », N°21, Janvier 2002
  • Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
Voir toutes les publications

Van Genk, Willem (1927 – 2005)