Né en 1939 à Coulonges-sur-l’Autize, Jacky Garnier semble avoir été plongé dès l’enfance dans la création textile. En effet, son grand-père maternel était tisserand et sa mère lui donnait de vieux draps à broder sur lesquels il inventait des motifs.
Enseignant à Thonon-les-Bains, il consacre quasiment tout son temps libre à la broderie de laines sur toiles de jute.
Ses œuvres intéressent une galeriste parisienne, mais souhaitant échapper aux logiques du marché de l’art, il se lance alors dans la réalisation d’une œuvre colossale. L’achat d’un rouleau de cinquante mètres de toile de jute va lui permettre d’amorcer cette immense broderie qu’il intitule « la tapisserie interrompue ». Cette « tapisserie », une succession de panneaux, mesure plus de trois cents mètres de long, si l’on additionne les longueurs des différentes parties, mesurant entre 35 et 50 mètres. Comme guidées par la rêverie, les scènes s’y enchaînent, les personnages naissent librement au fil du travail. Les couleurs s’y harmonisent en camaïeux, à forte dominante de rouge.
Jacky Garnier résidait à La Rochelle, en Charente-Maritime où il est décédé en 2007. Une partie de sa « tapisserie interrompue » se trouve dans la collection Création Franche, une autre dans la Collection de l’Art Brut à Lausanne.

Publications

  • Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1992
  • Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
  • Catalogue « Sous toutes les coutures », Mai 2013
  • Revue Création Franche N° 38, Juin 2013
  • Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015
Voir toutes les publications

Garnier, Jacky