Agriculteur, Jean Dominique vivait à Nontron, en Dordogne.
Il commence à sculpter le bois à la suite d’une grave maladie qui lui impose le fauteuil roulant pour le restant de ses jours. Il sculpte, dans une facture naïve, toutes sortes de personnages et d’outils provenant de ce monde rural dans lequel il vit : charrues, attelages, moulins à vent, etc., ainsi que des animaux qui peuplent la campagne, mais aussi d’autres, plus exotiques, tels que crocodiles ou chameaux. Il détruira un grand nombre de ses sculptures.

En 1978, Jean Dominique décide de mettre un terme à sa vie. Les œuvres présentes dans la collection du Musée de la Création Franche proviennent d’un don de Colette Coussy-Pigearias, voisine de l’artiste qui avait découvert son travail.

Publications

– Catalogue « Regards sur la Collection », Mars 1994.
– Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010
– Création Franche, Hors-série N° 2, avril 2015

Dominique, Jean