Pays-Bas
1956, Bovenkarspel

Marian Koopen est née en 1956 à Bovenkarspel et grandit au milieu des polders de la Hollande du Nord. A l’âge de dix ans, elle passe plusieurs semaines, et même des mois, à l’hôpital, ce qui va fortement marquer sa vie. Au cours de ces séjours, enfermée entre les quatre murs de l’hôpital, la seule chose qui était importante pour elle était de dessiner et lorsqu’elle pouvait sortir de sa chambre, elle avait l’impression d’entrer dans un nouveau monde. Après les études secondaires, à l’âge de dix-huit ans, elle s’installe à Amsterdam où elle travaille dans un hôpital et suit parallèlement des cours dans une école d’art. Mais cette expérience va totalement paralyser sa créativité. En 1986, elle donne naissance à des jumeaux. Elle travaille alors dans la production de films d’animation, mais cela ne la satisfait pas vraiment. Depuis 1995, elle s’occupe de personnes atteintes de troubles psychiatriques, dans un Centre d’activité créatrice.

A cette même période, poussée par une irrépressible envie, elle recommence à dessiner pour son propre plaisir. Cette activité graphique débute tout d’abord avec ses enfants dont elle accompagne et stimule la créativité puis, très vite, elle se lance dans une approche plus personnelle, rompant avec les diktats de l’académisme et le carcan des conventions tout en conservant la fraîcheur d’une approche enfantine. Elle ne montre rien à personne, jusqu’au jour où Ans Van Berkum, directrice du De Stasdhof Museum, découvre son œuvre et s’y intéresse. Les dessins sur papier de Marian Koopen ont la liberté et la spontanéité des graffiti. Des petits personnages, oiseaux et animaux sont campés en trois coups de crayon sur des fonds à peine teintés de touches d’aquarelle.

Marian Koopen réside à Amsterdam.

Publications

– Catalogue « Les Jardiniers de la Mémoire », Septembre 1997
– Revue « Création Franche » N° 18, Avril 2000
– Catalogue « Collection Création Franche – 1989-2010 », Septembre 2010

Entrée dans la collection : 1998

Koopen, Marian