Susan Brown est née en 1957 à Copiague dans l’Etat de New-York et a vécu plusieurs années à Sayville.

Le parcours de Susan Brown révèle la façon dont un peintre autodidacte et autiste utilise sa propre vision du monde pour créer une œuvre signifiante et d’une grande originalité.

Susan Brown crée sans effort depuis qu’elle a commencé à dessiner à l’âge de cinq ans, encouragée par sa mère et sa tante. Ses premiers dessins étaient composés de spirales, de femmes et de voitures – autant de sujets qui continuent à alimenter son travail. Outre sa présence à l’atelier du Pure Vision Arts, elle a installé son propre atelier chez elle, dans lequel elle peint jusqu’à une heure avancée de la nuit. Prolifique, elle travaille à un rythme effréné, d’une main assurée, et compose des portraits lyriques avec une grande liberté de ton, des natures mortes et des véhicules, mais aussi des paysages colorés de la Grande Baie Sud de Long Island , du Queens et de Manhattan. Susan Brown ne se préoccupe pas de trouver le temps et l’énergie pour peindre. Elle le fait spontanément.

La peinture est pour elle moins un choix que le moyen d’approcher l’autre, de vivre des expériences diverses. Elle transcrit ses souvenirs pour s’enraciner dans le monde. Toujours munie d’un appareil, elle photographie de manière compulsive les sujets qui viendront alimenter sa création. Comme elle se promène dans la rue avec de nombreux sacs, tout en parlant toute seule, il lui arrive d’être prise pour un sans-abri ou quelqu’un d’un peu perturbé. Mais Susan n’est pas du tout égarée, elle est habituée à suivre scrupuleusement les plans et les horaires et, grâce à son téléphone portable, à rester en contact et à être ponctuelle.

Elle réside au hameau de Sayville, à Long Island dans une grande maison victorienne en bois. Le grenier contient un grand nombre de dessins et de peintures sur carton, un matériau qu’elle a beaucoup utilisé comme support, il y a vingt ans, alors qu’elle était plongeuse dans un restaurant. Elle aime la grande famille au sein de laquelle elle a grandi, entourée de chats. Alors que ses trois frères et sœurs sont tous partis et que son père est décédé, elle mène, avec sa mère Miriam, une vie plutôt solitaire.

Publications

  • Catalogue « Visions et Créations dissidentes », Septembre 2016
Voir toutes les publications

BROWN, Susan